Témoignages de Guerrières

Lorsque je me suis lancée dans cette aventure et que j'ai accepté de partager le P4S je ne m'attendais pas à ce que ce programme,  quatre saisons plus tard, ait touché et aidé tant que Guerrières dans leurs combats. Voici un échantillon de témoignages que nous avons pu recueillir et surtout les parcours personnels de Guerrières que je vois se battre de bataille en bataille, se transformer et s'épanouir de jour en jour.

 

Merci d'incarner ce qui est bien plus qu'un programme pour moi, le P4S c'est un peu ma façon à moi d'être le changement que je veux voir dans le monde. Je suis fière de vous, comme je suis fière de chacune des Guerrières qui composent cette belle communauté.

 

La bataille continue, 

KB

Lily

Instagram @tonylilyfit

 

Seulement une saison avec le P4S et déjà des résultats au delà de mes espérances ! Plus qu'un programme j'ai découvert: que l'on doit manger en fonction de ses objectifs, que la volonté est notre plus grande force, que nos résultats ne dépendent que de nous et que si on s’en donne les moyens les résultats seront à la clef !

 

Le P4S c’est une communauté hors du commun avec de l'entraide au quotidien mais aussi une équipe à l’écoute... toujours !!

 

Bien-sûr ce n'est pas toujours facile et c'est là que la détermination entre en jeu, voilà aussi ce que m’a apporté et m'apporte encore le P4S, je me suis forgée un mental de guerrière, prête à me battre pour obtenir ce que je veux. 

 

Ce programme est devenu mon meilleur allié, même si oui, j’en bave parfois ! Je suis, au terme de ce printemps fière de moi, fière de mes résultats. Je me sens aujourd’hui plus forte, plus énergique et surtout j'ai trouvé le programme qui me convient, celui qui m’élève à tous les niveaux !

 

Hâte de continuer sur l'été et de voir ce que les saisons suivantes me réservent!

 

On va se battre toutes ensemble les Guerrières!

Marie

Instagram @crazy_furie_md

 

Je me présente, je m'appelle Marie, j'ai 25 ans et je travaille dans le commerce. J'ai des horaires de folie totalement décalés et j'adore le sport depuis toujours, mais côté assiette... je suis complètement instable. Manger? Mais pourquoi?

 

Il y a maintenant 9 mois j'ai fait la découverte du P4S. Ce programme a totalement chamboulé mon quotidien. Grande habituée des entraînements en solo, je les composais au feeling: lourd, léger, beaucoup de répétitions, peu de répétitions, cela changeait au fil de mes envies. Manger? Oui bien sûr, mais pas suffisamment. Je ne comprenais pas trop le fonctionnement de mon corps.

 

Puis le P4S me donne un rythme, des entraînements construits et les clés pour me construire un plan alimentaire. L'été est dur, mais je ne lâche pas, je fais des erreurs mais je reste toujours dans le navire.

 

L'automne pointe le bout de son nez et je suis plus motivée que jamais. L'été m'a donné un rythme, l'automne va simplement confirmer le début de ma transformation. Les entraînements sont durs mais je suis heureuse, j'en chie totalement.

 

A l'hiver le P4S change encore (ah les petits H.i.i.t. de folie font leur apparition), j'ai souvent maudit ma belle Kara à la fin de mes entraînements. Je suis motivée et je découvre les entrainements en lourd. Je prends plaisir et j'apprécie mes séances et mes performances ! Les semaines avancent, les performances augmentent et le plaisir continue de grandir. L'hiver se termine et le printemps approche à grand pas, je n'ai qu'une hâte: pouvoir me dépasser à nouveau.

 

Aujourd'hui, la balance je ne la regarde casi plus, je me fie à mon miroir. Et surtout, ce que je vois dans le miroir me satisfait et me récompense de toute ces heures d'effort! L'alimentation n'est plus un soucis, j'ai compris qu'il faut manger en fonction de mes objectifs et donner la bonne énergie à mon corps. Mon corps roule au diesel donc je ne vais pas lui donner de l'essence hein ;)

 

Je ne remercierais jamais assez Kara et le P4S pour tous les conseils et l'équilibre qu'ils m'ont apporté.

J'en sors grandie et avec de nouvelles habitudes !!

La vie => un équilibre.

Mélissa

Instagram @meli_fit_addict

 

Je m'appelle Melissa, j'ai 24 ans et je suis une Walkyrie.

 

Mon parcours commence en novembre 2015. Mon corps ayant changé après ma grossesse, je décide de me reprendre en main. Grace à une alimentation équilibrée et a beaucoup de cardio je perds alors 30 kg en 6 mois.

 

Hélas, mon corps ne me convient toujours pas et je décide donc de rejoindre le P4S été de Kara (en cours de route), dans l'objectif de prendre du muscles, redessiner une silhouette et de devenir plus forte. Car perdre du poids (grâce à des séances interminables de cardio) c'est une chose mais cela ne signifie pas avoir un corps ferme et harmonieux à l'arrivée...

 

Après une grande hésitation quant au choix de mon clan, je me décide à me lancer en tant que Walkyrie. Malgré des moments de doute et de peur (mes vieux démons me hantaient, j'avais peur de reprendre du poids) j'ai suivi le programme à la lettre. A l'arrivée j'en suis ravie, mon corps se sculpte et se dessine comme je le souhaite. 

 

Lors du passage au P4S hiver, le même doute reviens sur le clan à choisir. Je tente donc d'être une Amazone, toujours par peur de reprendre ces fameux kilos sur la balance. Moi qui souhaitait encore prendre du muscle afin de continuer sur ma lancée et sculpter mon corps, je me rends compte que ce clan ne me correspond pas. J'ai basculé à nouveau chez les Walkyries, pour mon plus grand bonheur.

 

Arrivée à la fin du P4S hiver, j'ai pris du galbe, du muscle et développé une posture plus Guerrière. Je comprends de mieux en mieux les besoins de mon corps et je me sens forte. Ce programme m'a aidé à changer physiquement mais aussi et surtout mentalement!

 

Sandrine

Instagram @fit_boulange_passion

 

 

Maman au foyer de 42 ans, j'ai trois enfants. J'ai repris le sport lorsque ma fille est rentrée en maternelle en 2014. Je voulais me raffermir. Je me suis remise au vélo et j'ai commencé le TBC. J'ai ensuite fait d'autres programmes mais je ne trouvais pas un programmme qui me convenait. Je recherchais un programme combinant musculation, cardio et un programme alimentaire cohérent.

 

Avant de commencer le P4S, je faisais le programme gratuit pour femmes de Jamcoredz depuis 6 mois. Je commençais à me lasser et les exercices devenaient faciles malgré l'augmentation des poids. Par hasard, je suis tombée sur les videos YouTube de Kara. J'ai adoré sa façon de voir les choses. J'ai appris, via son compte Instagram, qu'elle lançait son programme sportif, le P4S. Après m'être renseignée sur son site, je me suis lancée dans la bataille de l'été en juillet 2016. Au bout de 2 mois, j'ai commencé à me muscler et à perdre de la masse grasse.

 

Je me suis découverte un esprit de Guerrière. Tous les matins sur le champ de bataille, je n'ai raté aucun entraînement. Aujourd'hui, le P4S fait partie de ma routine quotidienne. J'ai appris qu'il faut manger pour construire du muscle. Moi qui avait la phobie des glucides, je me suis lancée dans une prise de masse (clan des Walkyries) lors du P4S hiver. Cela n'a pas été facile mais j'ai réussi à surmonter ma phobie et à la battre! Mais le plus important c'est que j'ai appris à aimer et à accepter mon corps comme il est.

Il est devenu mon allié.

Kati

Instagram @kati.fit.addict

 

J'ai toujours été sportive: course à pieds, pole dance, Crossfit... toujours dans l'espoir de perdre du poids et de peut être (enfin??) m'accepter.

 

A la base je suis une peureuse de la musculation: je veux maigrir pas devenir une camionneuse. Je me suis laissée convaincre par la vidéo du avant après de Kara sur Youtube. Clan des furies of course, rigoureuse sans faille aux entrainements,  il me faut un mois pour avoir le déclic alimentaire. C'est venu assez naturellement. Je relisais de temps en temps le programme, je regardais les vidéos de Kara et quelques phrases on fait leur chemin on dirait! Et voilà comment m'est venue ma nouvelle hygiène de vie.

 

Et les photos!! Comme c'est dur cette étape de la 1ère photo!! Mais je confirme, quand on a peu de résultats sur la balance (3 kilos pour ma part en 2,5 mois) mais que la silhouette a visiblement changé sur les photos on se dit que la balance est vraiment un piètre reflet de la réalité quand on suit un programme adapté à ses objectifs.

 

J'avais peur de gonfler de partout et d'avoir de grosses cuisses, elles n'ont jamais été aussi galbées. Je crois que maintenant il n'y a pas une seule partie de mon corps que je n'aime pas. Narcissique? Non fière d'en être arrivée là et en si peu de temps.